Hercule: Usurpation d'identité: jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende - SLF-MNIP Site

 

 hercule  Tu as raison Dwayne, y a vraiment de quoi hurler.....

 

Cet Hercule, est l'adaptation au cinéma d'une bande dessinée de Steve Moore (fallait le savoir, c'est pas vraiment un argument de vente), mais bon tout le monde n'est pas Franck Miller (300, Sin City). Steve Moore voit son bébé refilé à un réalisateur sans etre au courant, n'aura pas son mot à dire sur le film et ne touchera pas d'argent: Aaah le monde merveilleux du cinéma....On peut deja comprendre que le résultat ne peut etre que nauséabond. Pour en savoir un peu plus.

1 Couverture de l'album duquel est tiré l'histoire du film.
2
 Toujours pareil, on aime ou on aime pas... moi je trouve   que  c'est  sans vie... rien que la position du bras droit d'Hercule...pas naturel du tout.
 Ne connaissant pas la bd (j'insiste la dessus), je m'attendais à voir un film sur Hercule avec tout le saint frusquin mythologique derrière et bien que nenni. Toi qui voulais en prendre plein les mirettes avec des monstres fabuleux, te rassasier de bastons mythiques contre des dieux en général du genre rancunier et fourbes et bien passe ton chemin tout simplement, et de toute façon même si tu étais un fan de la bd toi aussi visiblement tu t'es bien fait avoir (cf. lien ci-dessus).
3
Fausse hydre
 4   Faux centaure. Si si ...
5  Et faux cerbère... 

L e Résultat des courses, les fans de la bd sont déçus et ceux qui savaient pas se retrouvent à gérer une banale histoire de mercenaire au temps des bourrins.

 Et oui, Hercule est un mercenaire, il tue des pirates (entre autre) pour de l'argent, il est accompagné d'une équipe de cas sociaux qu'il a récupéré au cours de ces aventures (travaux) et qui depuis lui collent aux sandales. Il y a le neveu d'Hercule, exaspérant des la scène d'intro du film, son taf a lui c'est de raconter les exploits d'hercule et d'entretenir le mythe...il y a aussi un spartiate plus intéressé par l'argent que par la promesse d'une baston épique (bon, il y va quand même, mais il a hésité et pour un spartiate CA SE N'EST PAS SPARTE) une amazone testosteronée qui doit claquer toutes ces économies en flèches ( son carquois est toujours plein avant, pendant, après la baston) un guerrier traumatisé par son passé (lui au moins il parle pas) et pour finir un sorcier/devin (qui est le comique du groupe).

 13  La fine équipe au complet.

 L'histoire? Hercule, qui est pas vraiment mentaliste, se fait duper par le roi Cotys, massacre une bonne centaine de gars a la massue puis se rendant compte de son erreur, il passe la deuxième partie du film a essayer de se rattraper. Le fil rouge de l'histoire étant la mort de la femme et des enfants d'Hercule.

 Les décors sont plus qu'acceptables ainsi que les costumes mais c'est quand même le smic sur un film de ce budget (100 millions de $) je vais donc pas m'extasier dessus, je dirais meme  que tout le pognon a du passer la dedans (c'est pas l'équipe des scénaristes et des effets spéciaux qui ont du éclater le budget).

6  Fin de la première baston du film ... carnage d'innocents.
Les acteurs? Et bien ils font ce qu'ils peuvent et globalement ils s'en sortent plutôt bien, le problème ne vient pas d'eux mais de cette histoire batarde faite pour séduire le plus grand nombre quitte à en perdre toute substance et surtout au détriment des puristes (de la BD ou du héro mythologique).  
8
Fin de la deuxième baston du film .... re-carnage d'innocents. 
Il ne s'agit que des aventures d'un homme plus fort que la moyenne, qui utilise le mhyte d'Hercule afin de mener ses petites affaires.
9  A la base le gars il se battait contre trois anguilles....

 Il reste à la fin de tout ça un arrière gout de déja vu (dont le générique de fin est l'apothéose.... merci "300") et meme d'arnaque.... Pourquoi dès le début du film nous plonger dans un univers mythologique à grand renfort d'effets spéciaux pour ensuite, tout au long du film, nous ramener à une triste réalité? Notre imagination s'envole et est descendue à chaque fois.

Grosse déception.

Réalisation: Brett Ratner
Scénario: Ryan Condal, Evan Spiliotopoulos
Acteurs principaux: Dwayne Johnson, John Hurt, Ian McShane, Rufus Sewell, Joseph Fiennes
Pays d’origine: E.U
Genre: Péplum
Durée: 98 minutes
Sortie: 2014

  Alors c'est l'histoire d'un mec qui se prend pour Hercule....
 
Joomla template darkcity3r-free bidouilled by SLF